Ex-pose(s) d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux

Présentée en juin au Printemps de la danse Arabe, Ex-pose(s)est la toute nouvelle création  d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux qui sera jouée à Viadanse (Belfort) les 21 et 22 octobre. 

Pour ce nouvel opus, ils portent leurs regards sur deux sculpteurs emblématiques du XXème siècle. L’un occidental, Henri Laurens, de la 1ere partie du XXème siècle, l’autre africain, Ousmane Sow, de sa seconde partie, mettant en perspective deux générations qui ne se sont probablement jamais rencontrées.

Du premier, ils choisissent de mettre en relation les sculptures : La petite musicienne (1937) et La petite espagnole (1954). Du second, ils s’intéressent au Couple de lutteurs corps à corps (1988).

Ainsi, pour incarner Ex-pose(s) au féminin et Ex-pose(s) au masculin, ils ont choisi de jeunes interprètes du monde arabe, de la rive Sud de la Méditerranée : Tunisie, Maroc, Egypte. Cette nouvelle approche de « l’entre-l’autre » met en résonance des sculptures, des corps, des langages artistiques.

Le premier duo met en scène l’exaltation des formes féminines, tout en puissance fragile, ancrées dans le sol, arborant des postures d’une grande dignité et d’une grande fierté. Des jeux d’imbrication et de combinaisons structurent une composition ciselée suscitant d’autres projections imaginaires entre ironie, fantaisie et sensualité.

Le second duo exprime la lutte de l’homme qui se bat envers et contre tout. Entre âpreté et sensualité, entre opposition des forces et fusion des énergies perturbant la perception et déclenchant le trouble, les deux interprètes se toisent, se mesurent à l’aune de leur densité physique, de leur anatomie, de leur danse projetée.

Galerie photo © Laurent Philippe 

 « Nous invitons le public à vivre un rapport à la danse dans une grande proximité offrant un accès sans filtre aux interprètes, aux détails, à la vibration des corps et à leur charge expressive. Le contexte de réceptivité ainsi créé stimule une expérience sensible prégnante qui intensifie la relation entre le spectateur et la danse. La pièce emmène le spectateur vers une sororité réjouissante pour l’un et une fraternité troublante pour l’autre. » racontent Héla Fattoumi et Éric Lamoureux.

Donner vie à des sculptures, en extraire la fragilité, la beauté, la sensibilité et les intentions des plasticiens est une excellente idée qui séduira tout public.

Sophie Lesort

Chorégraphie : Héla Fattoumi / Éric Lamoureux  
Musique : Éric Lamoureux
Interprètes au féminin : Meriem Bouajaja, Chourouk El Mahati  
Interprètes au masculin : Mohamed Chniti, Mohamed Fouad

Les 21 et 22 octobre 2021 à Viadanse. CCNBFC, Belfort 

En tournée : le 28/11 FRAC, Franche-Comté Besançon – 11/01/2022 Espace 110, Illzach - 

Catégories: 

Add new comment