« Dancing Teen Teen » d'Eun-me Ahn

« Dans le brouillard du croisement de cinq chemins, en dansant, je trouve mon idéal ». Ces collégien(ne)s ou lycéen(ne)s ne manquent pas de poésie. Jeunesse, fragilité, désirs et espoirs vont en boîte, pour s'éclater et rêver du grand bonheur amoureux.

Galerie photo : Laurent Philippe

Eun-me Ahn a mis en orbite l'énergie d'une génération qui incarne le futur et ne se prive pas de le souligner. Au troisième tableau les Teens proclament leur charte des droits des « djeuns ». Mais qu'ils sont sages, comparés aux nôtres ! Comme dans Dancing Grandmothers (lire notre critique), Eun-me Ahn a pris sa caméra et incité des inconnus à se déhancher sur un trottoir, dans un urinoir ou un marché couvert, sur une piste de ski, en attendant le bus...

Galerie photo : Laurent Philippe

Comme en regardant Dancing Grandmothers, le public rit en regardent les vidéos parce que, étonnamment, la jeunesse a autant de mal que la troisième génération à laisser libre cours à ses envies cinétiques dans l'espace public. Elle passe donc souvent à la surenchère et parfois le fou rire de la copine en dit autant que l'agitation drôlement survoltée d'une lycéenne. Quant à leurs coiffures et leurs tenues, elles sont presque aussi uniformes que celles de leurs grand-mères, dans un registre différent. Mais leurs danses regorgent d'inventions personnelles, même si cette richesse se niche dans le détail.

Galerie photo : Laurent Philippe

Dancing Teen Teen creuse, avec prudence et bonheur, les envies de dévier. Les professionnels de la compagnie assument l'esprit rebelle qui se réveille dans l'esprit et dans le corps des jeunes quand un espace leur est offert. Les jeunes dévoilent ici leurs conflits intimes entre l'être refoulé et le paraître exigé par la compétition pour les meilleures places, dans cet avenir qu'on leur souhhaite radieux et amoureux.

Galerie photo : Laurent Philippe

Après tout, ils dansent, et ça veut dire qu'ils font la fête. Ils vont même jusqu'à coller des bisous aux spectateurs et bien sûr, à la fin tout le monde est invité à les rejoindre sur le plateau pour un free style partagé. Ici on danse comme on veut, c'est Eun-me Ahn en personne, et en robe noire plutôt stricte, qui lance le spectacle par un solo qui n'est autre qu'un numéro de cabaret, chassant de nos têtes toute velléité à voir de la danse bien comme il faut. Quand le cygne noir descend du plateau, la voie est ouverte vers une explosion des couleurs jusqu'à l'orgie finale de confettis jaunes.

Jaune encore : Les professionnels de la compagnie d'Eun-me Ahn se sont tous teint les cheveux. Mieux, ils l'ont fait en cette couleur dorée tirant vers le roux qui est chez les jeunes Coréens un signe de révolte, aussi timide soit-elle. « Quand nous sommes plusieurs à passer dans la rue, les dames âgées nous regardent d'un mauvais œil », rapportent les danseurs qui affrontent là, involontairement, la génération à laquelle Eun-mi Ahn a dédié le premier volet de sa trilogie.

Galerie photo : Laurent Philippe

Dancing Teen Teen est construit comme Dancing Grandmothers, et cette structure faite de tableaux festifs, d'études de caractère en vidéo, de déclarations par rapport à sa condition et son rapport à la vie, sera encore présente dans Dancing Middle Aged Men, troisième volet qui permettra d'avoir un aperçu des trois générations actuelles du pays.

Galerie photo : Laurent Philippe

Sur scène les danseurs de la compagnie portent, en dehors de leurs cheveux de feu, des jupes en paillettes, encadrées de chaussettes et vestes follement coloriées. Dans leurs envols, leurs traversées, leurs rythmes agités ils ne manquent pas de finesse et Eun-me Ahn sait orchestrer ces suites si bien qu'elles en deviennent presque narratives. Élégants voire séduisants, les tableaux se suivent et dialoguent entre eux, comme chez la Pina Bausch des années 1990. Est-ce pour cela qu'on appelle Ahn « la Pina Bausch de Séoul » ?

Thomas Hahn

Dancing Teen Teen
au Théâtre de la Ville , 23-25 septembre 2015, dans le cadre du Festival d'Automne à Paris

www.theatredelaville-paris.com/spectacle-eunmeahndancingteenteen-950

www.anneefrancecoree.com

www.festival-automne.com

Catégories: 

Add new comment